Questions à André-Jacques Auberton-Hervé par Patrick Poivre d'Arvor - YouTube

Questions à André-Jacques Auberton-Hervé par Patrick Poivre d'Arvor - YouTube

Un parcours exemplaire

Ses études supérieures le mènent à Centrale Lyon. Né au mois de novembre 1961, André-Jacques Auberton-Hervé passe sa scolarité dans l'Hexagone et décroche son bac à 16 ans. Dans le courant des années 80, à 24 ans, André-Jacques Auberton-Hervé devient docteur et prend part à des colloques internationaux dans les domaines qu’il affectionne : le silicium et les semi-conducteurs.

Son engagement pour le développement durable

La France est à la pointe dans le domaine des énergies renouvelables. Elle l'a par exemple prouvé avec l'organisation de la Conférence sur le climat. Avec les énergies propres au cœur des problématiques actuelles, la société d’André-Jacques Auberton-Hervé s'est positionnée en chef de file pour faire face aux défis climatiques de demain. Pratiquant entre autres l’équitation et la voile, André-Jacques Auberton-Hervé est logiquement passionné par la nature.

Un patron ouvert aux évolutions technologiques

Selon André-Jacques Auberton-Hervé, pour lutter à armes égales contre la Chine et les Etats-Unis, l’Europe se doit d'aider ses entreprises les plus compétitives en mettant en place les outils adéquats. L’Europe doit prévoir des outils financiers plus puissants, semblables au NASDAQ pour soutenir efficacement les jeunes pousses. Il pense que le vieux continent présente des atouts incontestables. André-Jacques Auberton-Hervé applaudit les avancées de la révolution 4.0.

Il est membre du groupe KET sur la définition des technologies clés. André-Jacques Auberton-Hervé collabore avec les meilleurs quand il s'agit de porter des projets d'envergure et se montre fidèle en amitié. Il dispose en outre d'un sens inné de la communication. Pour le monde économique, André-Jacques Auberton-Hervé est incontestablement un visionnaire. Il défend l’union pour que l’Europe soit en capacité de continuer à se moderniser.

Au début des années 90, André-Jacques Auberton-Hervé crée, en s'associant à Jean-Michel Lamure, l'entreprise Soitec. L'entreprise doit sa réussite à sa faculté à évoluer vers un marché de masse, celui des composants électroniques utilisés dans l’informatique, puis dans les consoles de jeu et les PC, et finalement dans les smartphones. André-Jacques Auberton-Hervé positionne Soitec comme un distributeur incontournable et performant. Des sociétés de renom figurent parmi les clients de la start-up.